l’ex-président Jair Bolsonaro, promet de rester actif en politique



Publié le :

L’ancien président du Brésil, Jair Bolsonaro, a affirmé son intention de rester impliqué dans la politique de son pays, mardi lors d’une réception en Floride, aux États-Unis, où il réside depuis plus d’un mois.

« J’ai 67 ans et j’entends rester actif dans la politique brésilienne », a promis Jair Bolsonaro devant quelque 400 partisans réunis à Orlando par Yes Brasil USA, une organisation conservatrice d’expatriés brésiliens aux États-Unis.

Battu à la dernière élection présidentielle par Luiz Inacio Lula da Silva, Jair Bolsonaro, qui a quitté le Brésil le 30 décembre 2022, deux jours avant l’investiture de son adversaire, continue de remettre en question le résultat du scrutin: « Beaucoup de gens sont encore ébranlés par ce qui s’est passé lors des élections (…) Mais nous affronterons ce moment et, si Dieu le veut, nous vaincrons ensemble », a-t-il dit, s’estimant « plus populaire que jamais ».

Le rôle de Bolsonaro dans les assauts de Brasilia

Neuf jours après son départ, des milliers de ses sympathisants ont déferlé sur la capitale Brasilia, saccageant les lieux de pouvoir comme le palais de la présidence, le Congrès et la Cour suprême. « Je regrette ce que certaines personnes inconséquentes ont fait le 8 janvier », a de nouveau dit Jair Bolsonaro. Plus de 2 000 personnes ont été arrêtées depuis ce jour-là.

Cette sortie de l’ex-président intervient deux semaines après qu’il a été inclu dans une enquête par la Cour suprême du Brésil, pour déterminer son rôle dans les assauts de Brasilia. Un magistrat a notamment cité comme preuve une vidéo publiée sur les réseaux sociaux dans laquelle Jair Bolsonaro questionne l’issue de l’élection.

Jair Bolsonaro fait plutôt profil bas depuis son départ pour Orlando, où il vit dans une maison de l’ancien combattant brésilien d’arts martiaux, José Aldo. Lundi, il a demandé un visa de six mois supplémentaires pour rester aux États-Unis, selon son avocat

►À lire aussi : Assaut de Brasilia: Bolsonaro visé par l’enquête, son ancien ministre de la Justice arrêté

(avec AFP)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *