le pape François célèbre une messe historique à Bahreïn



Trois jours à Bahreïn

Au troisième jour de cette visite inédite, ce samedi matin, quelque 30 000 personnes de 111 nationalités, selon les autorités, se sont réunies au stade national de Bahreïn à Riffa, la plus grande enceinte du pays, au sud de la capitale, Manama, pour assister à la messe du pape François.

Le souverain pontife argentin a salué la foule à bord de la Papamobile, embrassant et bénissant des bébés sur son chemin. Il a ensuite prononcé une homélie, en espagnol.

Puis, dans l’après-midi, toujours ce samedi, le pape a été reçu avec des danses et des fleurs à l’école du Sacré-Cœur de Manama, où il a appelé les jeunes qu’il rencontrait à « dialoguer ».

Peu avant, une dizaine de personnes ont été brièvement arrêtées. Elles manifestaient à l’entrée de l’école où allait se tenir la rencontre pour demander la libération de leurs proches emprisonnés, a expliqué Sayed Alwadaei, directeur de l’ONG Bahrain Institute for Rights and Democracy (BIRD), basée à Londres.

Depuis la révolte de 2011, Bahreïn est régulièrement accusé par les ONG et des institutions internationales de réprimer les dissidents politiques, en particulier ceux de la communauté chiite, dans un pays dirigé par une dynastie sunnite.

Le gouvernement assure de son côté ne pas tolérer « la discrimination » et avoir mis en place des mécanismes de protection des droits humains.

Le royaume a formalisé ses relations diplomatiques avec le Saint-Siège en 2000. Bahreïn abrite environ 80 000 catholiques, selon le Vatican. Ces gens sont principalement des travailleurs asiatiques.

Avec AFP



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *