La panne du géant de la tech sud-coréen Kakao interroge sur son monopole et la dépendance du pays



Publié le :

En Corée du Sud, le géant de la technologie Kakao est dans la tourmente après une panne générale de ses services ce week-end. L’incident a coupé le principal service de messagerie du pays dont dépendent les commerces et même les institutions publiques. Pendant deux jours, il était impossible de communiquer, consulter les horaires des transports, commander un taxi ou encore payer avec l’application.

Avec notre correspondant à Séoul, Célio Fioretti

Un colosse aux pieds d’argile, c’est ainsi que l’on pourrait décrire la situation de l’entreprise Kakao après cette fin de semaine. Le service de messagerie le plus utilisé du pays par près de 90% de la population est tombé en panne tout le week-end après qu’un incendie a ravagé ses serveurs informatiques.

Les équipes techniques ont peiné à relancer le système, mais la polémique est vite arrivée. Comment une entreprise aussi importante a-t-elle pu être paralysée de la sorte ? Le président sud-coréen, Yoon Suk-yeol a même demandé à son gouvernement d’aider Kakao à relancer sa machine.

Chute en bourse

Le retour à la normale est arrivé dimanche en fin de journée après que la valeur en Bourse de l’entreprise a chuté de 9%. Cet incident d’ampleur nationale a ouvert un important débat sur la dépendance du pays et ses institutions à une seule entreprise privée.

Les deux principaux partis politiques ont appelé l’administration de Kakao à s’expliquer devant un audit parlementaire. L’entreprise a également annoncé un dédommagement de ses utilisateurs. De son côté, le président sud-coréen envisage des mesures de régulation sur ce monopole privé afin que la situation ne se reproduise plus.

►À lire aussi : En Corée du Sud, Netflix dans le viseur des fournisseurs d’accès à internet



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *